Jour 4 et 5 : Arrivée à Datong

Premier voyage en train, 2300 personnes à bord (Jour 4)

Datong trail runningPanneau d’affichage à la gare centrale de Beijing. C’est mieux si on sait lire quelques mots.

On est donc le 30/09, il est 1h du matin et après une heure et quelques de sommeil, je me lève et pars rapidement avec mon barda pour la gare centrale de Beijing. Mission : prendre le train en Chine pour la première fois.

Datong trail runningPremier hall d’attente vers mon train.

Après 30 minutes de marche je suis devant la gare, je passe le premier contrôle de billets et passeports, ensuite je suis les indications dans une foule éparpillée, assise ou dormant à même le sol. Il faut trouver le hall principal et la salle d’attente correspondant à mon train. Plus je me rapproche de l’accès à mon train et plus la foule devient dense et plus il fait chaud.

Datong trail runningDans le dernier hall d’attente avant l’accès au quai.

Je suis dans la file d’attente pour mon train presque 45mn en avance mais le temps passe relativement vite, avec des têtes curieuses de tout bord, je suis le seul blanc à l’horizon. Un chinois essaie son anglais avec moi, alors que sa copine est jalouse, c’est sympathique.

On embarque, finalement c’est comme un gros avion, on passe un contrôle à la porte vers l’accès au quai, puis un dernier à la porte du train. Il faut plus de vingt minutes pour repartir la foule dans les plus de vingt wagons, plus de 2300 personnes à bord du train ! Et pourtant ce train part presque 5 minutes en avance.

Datong trail runningUne nuit assis dans un train bondé, début des vacances nationales oblige.

Je craignais un long trajet, vu que j’ai une place assise et que le voyage dure 6h20. En fait je suis à moitié comateux et je tape sur mon téléphone les résumés des jours précédents. Je dors peut-être 30 minutes sur la fin.

Arrivé à Datong

Me voilà arrivé dans la ville de ma nouvelle étape : Datong. Il est 9h passé, je me vois déjà arrive à l’auberge en quelques pas. Je sors la carte Google, les recommandations de l’auberge. D’après la carte ça n’est pas bien loin, je m’engage à pied. L’aubergiste disait de prendre un taxi en lui montrant l’adresse en chinois. Après un peu de marche vers un grand axe pour me repérer, je cherche le deuxième pour connaître ma position et là ce n’est pas très clair.

Datong trail runningUn vendeur de crabes au milieu de nul part – sur le bord d’un chantier de rénovation des remparts.

Je continue sur un axe, puis je demande ma direction. Des éboueurs sont contents de donner du travail à la police et m’envoient dans leur bureau de proximité. Après 15 minutes, incapables de me dire où est mon auberge, ils se demandent comment je suis arrivé là. Je m’en vais et cherche un taxi. Je questionne un chauffeur qui me dit qu’il ne sait pas. J’en arrête un autre, pareil. Je continue de marcher dans ce qui me semble être la direction la plus probable en espérant trouver d’autres indices. Je visite la ville avec mes 25kg sur le dos.

Datong trail runningLes remparts de Datong au cœur de la nouvelle ville en expansion.

Datong trail runningUne des pagodes de la vieille ville, des chantiers et travaux de toutes parts.

J’arrête encore un taxi qui parle beaucoup pour finalement ne pas me conduire. De plus en plus je me rends compte que la carte ne colle pas totalement à la réalité du terrain. Il faut dire que la ville est en totale reconstruction, des chantiers énormes de tous côtés. Il va falloir trouver une solution. Je me dirige vers le premier grand hôtel que je trouve et demande de l’aide à la réception où ils parlent anglais. Après de nombreuses questions par téléphone, la personne de l’accueil qui m’aide doute un peu sur la validité de l’auberge. On me dit de me rendre à un autre hôtel et qu’on viendra me chercher quand j’appellerai. Je confie à la personne de l’accueil le soin de trouver un taxi qui connaît la route vers cet hôtel et la remercie pour son aide précieuse, avec un sachet de lavande.

Le point de rendez-vous est un hôtel 5 étoiles où a lieu une des nombreuses cérémonies de mariage tenues aujourd’hui dans la ville. Je vais directement au comptoir pour faire appeler mon contact. Dans ce genre d’hôtel on ne vous refuse rien tant que vous le demandez avec suffisamment de conviction. Je pose la question bête à mon contact :

- Comment vais-je vous reconnaître ?
- Ne vous en faites pas c’est moi qui vais vous reconnaître.

Je n’y pensais pas mais c’est évident comme un long nez au milieu de la figure.

Datong trail runningLa vue sur Datong (ici côté moderne) depuis l’auberge.

L‘auberge est juste à côté, un grand duplexe aménagé au 22e étage Ouf, ça y est, il est 12h30 !

Je passe l’après-midi à répondre à mes messages, trier des photos et écrire ce qui précède…

Jour 5

En fait, il y avait une erreur dans la carte de Google : Ils ont déplacé une rue principale de 3 rues ! Ce qui explique au moins pourquoi moi je ne trouvais pas… mais pour les taxis et la police je ne comprends pas.

Très bonne nouvelle, j’ai reçu les tickets de train suivants pour la première moitie du challenge.

Datong trail runningDes énormes bouddhas gravés dans la falaise.

ticket014Les Grottes de Yungang, un site classé au patrimoine mondiale de l’UNESCO.

Les gravures Bouddhistes

A Datong il fait plus frais qu’à Beijing et aujourd’hui il fait beau, plus de brume. Ce matin je suis allé avec des Anglais de l’auberge voir des gravures bouddhistes pas très loin. Les anglais sont des étudiants en chinois. La plupart des gens qui voyagent ici (en dehors des voyages organisés) parlent chinois.

Datong trail runningGravures dans le parc.

Datong trail runningLa gravure à l’intérieur de la falaise a permis de préserver les couleurs.

Datong trail running
Un autre monument du lieu gravé dans la falaise.

Datong trail runningUn des temples, d’origine semble t’il, dans le parc des gravures.

On a fait donc comme les autochtones pour aller aux gravures : deux bus à 1Y (0,12€) et l’on mange dans la rue, pour 5Y (0,6€). Au fait je continue de bien m’hydrater et m’alimenter. Hier soir j’ai mangé deux assiettées de pâtes en plus de mes protéines.

Datong trail runningRepas dans la rue, des nouilles à la viande et au coriandre pour une poignée de yuans.

Trois autres participants pour la troisième étape

Maintenant, je vais faire un tour dans les magasins, aider la tenancière de l’auberge à acheter des chaussures pour qu’elle m’accompagne demain. Un italo-australien aussi va venir. Je ferai des boucles à vive allure pendant qu’ils monteront la montagne en marchant. La boucle sur la montagne est petite : 5,5km au sommet et 11,5km le tour complet depuis le bas de la colline. Leur venue m’arrange aussi, ça m’évite de prendre un taxi tous seul et de payer beaucoup trop cher le trajet une fois de plus tout en restant plus couleur locale.

Pour l’erreur concernant le plan de la ville de Datong, j’ai essayé de trouver une excuse à Google mais non ! Je me suis renseigné, la rue n’a pas bougé ni changé de nom.

Je trie des photos que je n’arrive pas à envoyer, puis je mange (après un début de repas dans la rue) un très gros bol de riz, de légumes et une moitié de gros bol de pâtes aux légumes.

Datong trail runningLa tenancière avec sa nouvelle paire de chaussures pour courir.

Datong trail runningParmi les choses qui m’ont surprises au supermarché : le nombre de variété d’œufs proposés.

Le soir nous allons avec la tenancière de l’auberge et l’italo-australien faire des courses pour le lendemain, puis nous dînons dans un bon restaurant connu pour ses plats épicés (en fait une chaîne où j’étais allé à Shanghai).

Datong trail runningRepas épicé, bon et sympa avec  Tina et Sacha.

Encore quelques discussions, un nouveau venu anglo-chinois souhaite se joindre à nous demain.

Il est minuit.

Datong trail runningPour un repos serein – élément d’un temple dans le parc des gravures bouddhistes.

Lire la suite : Jour 6 Bei Heng Shan

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>