Jour 32 : Pas de Panda

Friends house chengduA la Friends House, English studio de Chengdu.

Pas de Panda

A Chengdu, ce qu’il y a de plus connu, peut être même avant la gastronomie ce sont les pandas. C’est tellement mignon les pandas :). D’après les dires des habitants de la région, les pandas ont l’air de bien se porter et de garantir leur descendance. Du coup je garderais cette visite comme beaucoup de lieux touristiques pour mes vieux jours et je vais continuer mon immersion au contact des gens de la rue et qui me reçoivent.

Il fait froid, par comparaison avec les jours précédents (15°C), l’appartement n’est pas chauffé, comme la plupart des lieux où je suis allé en Chine. Je fais le lézard sous le rayon de soleil qui rentre dans le salon.

L’école

Peut être l’explication rationnelle au fait que les chinois crient et sont bruyant en groupe. Je ne sais pas si les professeurs sont payés au nombre de décibels générés par les élèves lors des récitations mais la marmaille crie la leçon à plein poumon. Beaucoup des leçons chantées reviennent d’un jour sur l’autre dans l’école juste de l’autre côté de la rue. Le chinois et une langue qui s’apprend par une très longue répétition.

Les rues

Entre les avenues, il y a des rues, qui donnent accès à une dizaine d’immeubles généralement. La rue du quartier où je réside devient payante après minuit : 1Yuan à acquitter au gardien. Cela sonne comme une blague pour les étrangers qui ne sont pas prévenus. Vu qu’il est très mal payé, le gardien souhaite dormir la nuit ou, au moins, si on le réveille, percevoir de petits extras mérités.

Rencontre de Steve

Je fais la rencontre de Steve à la Friends House. Un homme incroyable, chanteur, acteur de séries chinoises et films américains (Contract Killers), il est ancien champion de box et testeur d’une eau magique. On ne s’ennuie pas à discuter avec lui :).

Kinectx360 sur télévision 4K

Après avoir essayé quelques jeux défouloir, il ne fait plus froid tout à coup. Mes hôtes investissent d’assez importants montants dans l’IT et heureusement les équipements comme les écrans plats de dernière génération sont plus abordables qu’en Europe.

Des différences culturelles

Les chinois se rasent à n’importe quelle heure et n’importe où, grâce à leurs rasoirs électriques portatifs.

Certains comportements me semblent étranges, notamment ceux des parents ; la maman me suit quand je vais chercher mon linge qui sèche dans la cour. Je vais mettre ça sur des différences culturelles que je n’ai pas encore décodées.

Au restaurant de rue

Test de nouveaux plats dans “mon” restaurant local… et forcément je me retrouve avec des plats plus épicés mais ça reste raisonnable. La cuisinière qui m’a vu tous les jours me sert très copieusement, pour autant qu’une montagne de légumes puisse tenir dans une soucoupe.

English studio

Au programme du “English studio”, ce soir : apprendre l’anglais avec une série TV. Le vocabulaire de la série est distribué à l’avance. Dans un épisode de vingt minutes de Friends, il y a en moyenne 600 mots de vocabulaire. Parmi cela 400 diffèrent d’un épisode à l’autre et en quelques épisodes tous les mots de la saison, presque de la série, ont été couvert.

Et ce soir, comme avant hier soir, il pleut. J’ai été chanceux hier d’avoir un temps clément pour me rendre à la gare. J’espère qu’il en sera de même demain.

Lire la suite :  Jour 33 Dernier jour à Chengdu

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>