Jour 11 : Dans la vallée de Wutaishan

Wutaishan valley trailCarte postale-timbre de la vallée de Wutaishan que m’ont offerte les gérants de l’auberge.

Je profite de pas avoir de train à attraper au milieu de la nuit ni de départ à l’aurore pour faire la grasse matinée (je me lève à 8h30).

Des randonneurs sympathiques

Je discute avec mes compagnons de chambrée, couple de jeunes chinois qui ne se débrouillent pas mal en anglais. Ils ont eu vent de mon parcours de la veille. Ils rentrent aujourd’hui et vont prendre le bus pour Beijing ! Le jeune homme avait oublié de réserver le train… pendant les vacances !

Ils étaient venus pour faire de la randonnée mais la demoiselle est un peu malade, du coup ils sont restés visiter les nombreux temples du fond de la vallée. Je n’ai pas bien compris la logique de leur parcours, enfin, ils ont également prévu de se rendre sur une ou deux autres montagnes sacrées.

Avant de partir ils m’offrent des gâteaux de sésame (emballage souvenir de la vallée) et proposent qu’on se voie à Beijing.

Wutaishan valley trailUn numéro de chambre qui porte bonheur.

A propos de l’auberge

La salle de bain est digne de celle du Népal, à peine plus chaude, les toilettes sous la douche mais avec de l’eau chaude. L’établissement n’est pas chauffé ; j’ai la polaire et la doudoune sur moi à l’intérieur de la chambre. Les lits sont à la chinoise, très durs. En me couchant j’hésite à gonfler mon matelas mais finalement cette dureté ne m’empêche pas de dormir. Côté propreté, le ménage dans les chambres doit être fait une fois par semaine. Les draps, l’accueil et la cuisine sont propres. Je suis dans la chambre 8631 ! Alors que l’auberge ne compte que quinze chambres mais tout le monde a droit à deux chiffres portent bonheur, le 8 bien sûr et aussi le 6. Il n’y a évidemment pas de chambre avec un nombre qui comporte le chiffre 4 ni même le 7.

Une matinée vite passée

J’avale quelques biscuits qu’il me reste de Beijing, je finis ma tajine lyophilisée de la veille et je bois un litre d’eau.

Je mets à profit le beau temps et la brise pour laver mes affaires de la veille et les mettre rapidement à sécher.

Lecture des emails. Il se fait déjà 11h.

Wutaishan valley trail valléeRepas avec la famille des gérants de l’auberge, la maman et l’épouse.

Repas en famille

Alors que je commence à préparer un sac pour aller faire un tour, le tenancier de l’auberge me propose de manger avec lui et sa famille (sa maman et son épouse). Je suis alors le seul client de l’auberge. Repas typique, végétarien, dont des légumes du jardin.

Wutaishan valley trail valléeAu bureau des colis expédiés par compagnies privées.

Sortie en ville

Après manger je trie quelque photos et je m’assoupis au soleil dans le canapé de l’accueil.

Je pourrais aller visiter des temples mais j’en ai déjà vu beaucoup et je vais encore en croiser beaucoup plus sur ma route. Je préfère suivre les tenanciers dans leur sortie “en ville”. Magasin de légumes, dépôt de colis, poste, librairie pour faire le plein de cartes postales et burger (“copie chinoise”). Sur le chemin ils m’offrent aussi une glace chinoise ! Je vais remercier mes hôtes avec un sachet traditionnel de lavande.

Wutaishan valley trail valléeChez le primeur.

J’apprends de mon hôte qu’il a 26 ans, qu’il vient d’une autre ville et qu’il a connu son épouse à l’école. Il s’est installé alors avec sa maman dans la vallée de Wutaishan d’où est originaire son épouse. Celle-ci est enceinte.

Wutaishan valley trail valléeAu burger.

Fin de journée

Ce soir il y a un peu d’orage. Il est tombé quelques gouttes, j’espère que le temps sera clément demain pour mon départ. Jusqu’à présent j’ai eu beaucoup de chance avec la météo.

Pour dîner, je vais manger des nouilles, toujours avec la famille et sans doute me coucher tôt.

Wutaishan valley trail valléeLe couple qui tient l’auberge profite d’une soirée tranquille pour se livrer un duel sur console de jeux.

Lire la suite : Jour 12 De Wutaishan à Beijing vers Taishan

One comment on “Jour 11 : Dans la vallée de Wutaishan
  1. Laurent says:

    Salut Pierre !

    Je prends le train en marche … désolé de ne pas avoir regardé ton blog avant car vraiment c’est vraiment chouette !!!
    En lisant ces quelques billets ( je les ai tous sauvegardés sur mon laptop afin de tout lire), c’est l’effet madeleine de Proust … et je revis ces moments en Chine en 2006 durant mon voyage à vélo.
    C’était différent mais pas seulement à cause du vélo et des motivations et buts mais aussi de la politique … en 2006 avant les évenemnts tibétains, je me baladais partout (j’ai quand même aussi pris des bus) sans jamais montré un papier à part mon passeport pour les auberges et parfois pour un bus ….
    Je te souhaites plein de bonheur pour ce voyage sportif …
    Tu auras plein de choses encore à raconter à ton retour !

    Tsé tien.

    Laurent.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>