Jour 10 : Quatre des sommets de Wutai Shan

trail running wutaishanArrivée au deuxième temple de la journée sous le vent qui porte les prières dans les grands espaces.

A 5h20 tout le monde semble dormir.

Je m’habille puis je descends à l’accueil où je devais réveiller l’hôte gardien dans sa chambre voisine avant de partir. Avant ça, je veux manger, il me faut de l’eau chaude. Normalement il y en a à l’accueil mais là, elle est tout juste tiède. J’entends du bruit au-dessus, je vais demander la bouilloire à la chambrée de chinoises qui s’apprête à prendre le bus.

La chambrée est suffisamment bruyante pour réveiller le gardien ; tant mieux, il n’avait pas l’air de réagir à mes appels. J’avale la moitié de mon gros repas (une tajine lyophilisé, j’emporte le reste). Le gardien me demande encore si je veux vraiment faire le tour, vu qu’il ne fait pas beau.

Le contenu de mon sac avant la course du jour

le plus léger possible sans oublier la sécurité. Je prends donc toutes les couches chaudes, de quoi m’alimenter toute la journée, le nécessaire de réparation et d’orientation. J’ai une carte de la vallée en anglais et chinois, les cartes offline avec position GPS sur l’iPhone, un GPS qui enregistre ma trace au cas où je devrais faire demi-tour dans le brouillard. Je vais laisser : les médicaments sauf les stripes, un objectif photo, les tablettes de langue et le livre d’images. Je ne sais pas si c’est l’habitude mais alors que j’ai 3,5L d’eau dans le sac, je le trouve plus léger que d’ordinaire.

trail running wutaishanOn ne mettrait pas un chat dehors. Même mon hôte ne m’encourage pas à partir.

En route pour le premier temple

Finalement je décolle à 6h20 vers le premier temple. Il fait froid il y a du brouillard et j’ai toutes mes couches de vêtements sur moi ou presque !

Le froid est supportable au départ mais j’espère que le brouillard va se lever pour l’orientation.

P1050454Le soleil se lève dans le brouillard à mon passage par le premier temple de la journée.

La montée qui mène au premier temple me fait vite enlever les deux couches les plus chaudes et rapidement je serai en débardeur.

Je fais le tour du premier temple, alors que la journée s’annonce longue. Le temple est en grande rénovation.

P1050440Un espace du temple fraichement rénové – très calme à cette heure matinale.

Un sentier vers le deuxième temple

Je sors du temple et comme on me l’avait indiqué la veille, je prends le sentier qui passe derrière le temple. Rien de bien compliqué jusque-là, il s’agit d’un sentier.

trail running wutaishanUne “jolie autoroute” pour un trailer ; une “trace de paysan difficile, parfois étroite” pour un chinois randonneur du dimanche. Pas toujours facile de se faire une idée mesurée des informations obtenues avant d’être sur le terrain.

Ainsi, je monte jusqu’à l’autre temple. Là, je me rends compte que la perspective de la carte est pour le moins discutable mais je m’y retrouve. Le deuxième temple est à un tel degré de rénovation qu’on peut le considérer en construction ! Il n’y a qu’un bâtiment qui tienne debout. De tout le reste ne subsistent que des fondations ou des vestiges.

trail running wutaishanTemple en pleine “rénovation”. Les Chinois investissent de gros moyens. Bientôt ce sera un site historique touristique.

Direction le sommet central

Un petit coup de GPS et carte off-line pour confirmer ma compréhension de la carte. Je me dirige vers le sommet central sur cette carte, qui n’est pas le sommet central selon les autres cartes.

trail running wutaishanEn direction du sommet central. D’ici on devine le chemin qui monte jusqu’au sommet ouest.

Le terrain est plat, voire descendant. Je cours. Lorsque j’arrive à un temple isolé, un pèlerin en voiture me propose gentiment de l’eau et me souhaite bonne route. La montée reprend, je me dirige vers la bifurcation entre sommet ouest et central.

trail running wutaishanUn temple isolé  sur la voie des sommets, derrière la première barrière montagneuse de la vallée.

Détour par le sommet Ouest

Content de ma progression et vu que la brume matinale s’est levée, je m’oriente vers le sommet ouest plutôt que d’aller directement au sommet central. A ce moment je croise à nouveau le pèlerin en voiture qui descend tout juste et me félicite. Je commence par la piste puis je trace directe, free ride, avec séance d’acuponcture offerte par la steppe épineuse.

trail running wutaishanSemblant de sentier puis freeride vers le sommet Ouest ; séance d’acuponcture offerte.

Et d’un, le sommet Ouest dans la poche ! Juste sous le sommet ouest un petit village précaire et pourtant il y a au moins un habitant.

trail running wutaishanAu sommet ouest ! Juste sous le sommet un tout petit village précaire.

Également sous le sommet un sentier, qui part vers le sommet central, clairement balisé par des poteaux (avec une ou deux phrases gravées sur chacun) tous les 30m. Je commence fortement à douter des remarques sur la difficulté à s’orienter.

trail running wutaishanLe sentier qui part sous le sommet Ouest vers le col entre sommet Ouest et sommet central.

trail running wutaishanLe col entre sommet Ouest et sommet central.

Je descends rapidement jusqu’au col puis je remonte rapidement vers le sommet central. Je double deux paires de randonneurs avec qui j’échange quelques mots avant de repartir en courant à chaque fois.

trail running wutaishanUne rencontre heureuse avec un randonneur enthousiaste, sur le plateau du sommet central.

trail running wutaishanLe sommet central et son monument ancestral.

P1050626Les prières volent au vent sur le sommet central.

Le futur temple du sommet central

Sur le sommet central, encore une fois, subsiste un bâtiment qui tient debout et un chantier pharaonique est lancé. Aux alentours des stocks de briques et de bouddha :) Alors que je fais des photos les derniers randonneurs doublés me rattrapent. Ils me proposent de manger avec eux à ce temple mais ma route est encore longue et je décline l’invitation.

trail running wutaishanUn énorme stock de bouddhas pour le futur, gigantesque, temple du sommet central.

Plus haut, plus loin vers le sommet Nord

De là, je redescends encore vers un large col avant de me lancer dans la remontée vers le sommet Nord.

trail running wutaishanAu départ du sommet central on aperçoit le sommet nord. Encore une belle longueur qui invite à la méditation.

La fin de la montée est un peu plus raide et l’altitude se fait peut-être un peu sentir. Le sommet Nord (3066m) est sous les nuages et il fait frais. Je suis encore en débardeur mais peu après mon arrivée j’enfile deux couches et les gants. En effet la température est proche de zéro. Il y a de la glace dans un des bassins du temple.

P1050655Le temple du sommet nord (3066m) est balayé par une vent glacial.

Ce temple est plus petit que les autres mais il n’est pas en travaux. Ici, loin des flots de touristes de la vallée, l’atmosphère est propice à la sérénité et à la méditation.

trail running wutaishan- temple du sommet nord -

Longue descente vers l’entrée supérieure de la vallée

Depuis le sommet Nord, je redescends directement vers le col, entrée de la vallée et passage vers le sommet Est.

P1050677Pour se repérer en quittant le sommet nord, il ne faut pas confondre kerns et érections bouddhistes.

La route est assez longue mais pavée. De ce fait, je vais courir presque tout le long et couper, autant que possible, tous les virages droit dans la pente.

trail running wutaishanDans la descente depuis le sommet Nord.

Sur cette section, il tombe quelques gouttes de pluie mais pas de quoi mouiller le sac, je ne m’arrête pas.

trail running wutaishan
A l’entrée supérieure de la vallée, jonction vers le sommet Est.

Après 30km, direction le sommet Est

Parvenu au col, je mange un peu de mon plat lyophilisé puis je prends la route vers le sommet Est. Je suis largement dans les temps et le soleil est encore haut.

La pente est assez prononcée, avec maintenant près de 30km dans les pattes je commence à la sentir.

trail running wutaishanLe sentier qui monte au sommet Est.

J’arrive finalement au sommet Est, ce temple accessible en voiture et sans payer de droit d’entrée n’est pas des plus mis en valeur.

P1050723 Arrivée au temple du sommet Est.

P1050728Temple du sommet Est.

Départ Freeride

Je dois maintenant attaquer la longue descente qui n’est pas indiquée sur les cartes locales mais dont j’ai une trace. Le départ est facile, il faut remonter la crête qui part sous le sommet Est avant de plonger dans la vallée.

P1050731Départ freeride sur la crête avant d’attaquer la longue redescente vers  le fond de la vallée.

Rapidement je vois que le « sentier » est assez bien marqué dans l’herbe. Le retour ne devrait être pas si compliqué que ça. Alors que je suis encore avant la cassure vers la vallée, le vent porte des chants.

trail running wutaishanAu bord de la crête le vent porte prières et chants.

trail running wutaishanDébut de la descente à bonne allure. Ici l’automne est déjà bien installé.

Une autre belle rencontre

Je continue et plus loin j’aperçois trois personnes un homme, une femme et un enfant d’une bonne dizaine d’années, qui descendent sur le sentier. Je les rejoins rapidement. Nous échangeons quelques phrases, faisons des photos. L’homme me propose de manger avec eux le soir. Je pourrais descendre beaucoup plus vite, arriver avec le soleil et attraper les dernières navettes de la vallée mais je continue ma route avec eux et c’est sympathique.

trail running wutaishanRencontre avec une famille de pèlerins un pied dans chaque monde.

On surveille chaque pas de l’enfant, enfant unique, enfant sacré ! Au moindre de ses trébuchements, à la moindre glissade, on cesse de respirer. On fait même un détour pour éviter des pentes qui pourtant seraient à sa portée. Certes il porte des baskets à semelles lisses.

P1050794Trail et échanges au soleil couchant.

Je soulage la dame de son manteau. C’est l’occasion de faire des photos, des chants, des tours de tour bouddhiste. Une belle façon de terminer un trail marathon. Nous atteignons la route et j’ai mes 42,2km « au compteur » avec plus de +2300m de dénivelée positive.

P1050806Le dernier temple est une autre occasion pour des chants, rondes et prières. La nuit et le froid arrivent à grands pas.

P1050809Ici et là des monticules de charbons pour faire face aux froides soirées d’automne et à l’hiver.

Le partage

A quelques mètres de l’arrivée sur la route nous entrons dans une maison avec une cour. Il s’agit d’un centre bénévole d’enseignement bouddhiste qui offre le gîte et le couvert. Je suis donc invité à partager le repas avec de nombreux convives de tous âges et on est aux petits soins pour moi.

trail running wutaishanUn repas très convivial – et délicieux. Curiosité et générosité sont au rendez-vous.

Après le repas, il est presque 21h, l’homme me ramène à mon auberge en même temps qu’il dépose sa famille à son hôtel.

Le récit

A l’auberge, on me demande comment s’est passée ma journée et je raconte mon parcours des quatre sommets sur la carte affichée à l’accueil, devant les regards impressionnés.

Je ne vais pas m’attarder. Une douche, quelques mots saisis sur l’iPhone et je m’effondre de sommeil.

P1050661Le temple du sommet nord. Au menu des rêves  ce soir : grands espaces et zénitude. Quoi ? “devenu bouddhiste” ? :-)

Lire la suite : Jour 11 Dans la vallée de Wutaishan

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

*

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>